Les lentilles de contact : mode d’emploi

lentilles de contact

Les lentilles de contact présentent un gros avantage sur l’apparence puisqu’elles ne se voient pas. Beaucoup souhaitent alors laisser tomber leur paire de lunettes pour des lentilles de contact.

Mais si vous êtes dans le cas, avant de sauter le pas, vous souhaitez probablement avoir la réponse à certaines questions : qu’est-ce que les lentilles de contact ?

Quelles sont les différentes formes ? Comment les mettre et les enlever ? Qui peut en porter ? Combien coutent-elles ? Et, enfin, quel est le remboursement de la sécurité sociale ? Dans cet article, nous répondons à toutes vos questions sur le port de lentilles de contact.

Les lentilles de contact : qu’est-ce que c’est ?

Les lentilles de contact sont composées d’une fine membrane que l’on dispose sur la cornée. Elles adhèrent alors à l’œil simplement grâce au film lacrymal présent sur celui-ci en permanence et au clignement de vos paupières.

Si vous avez toujours une image des lentilles difficiles à poser, inconfortables et compliquées à entretenir, détrompez-vous. Aujourd’hui, les lentilles sont beaucoup plus simples à mettre en place et à entretenir.

Il faut alors simplement avoir les mains propres lors de la pose et les mettre dans une solution spécifique le soir, sauf si vous utilisez des lentilles journalières jetables.

Quelles sont les différentes sortes de lentilles de contact ?

Il existe différentes formes de lentilles de contact adaptées à vos besoins.

Les lentilles de contact souples

Les lentilles de contact souples peuvent être jetables et journalières ou se renouveler toutes les 3 semaines, les 3 mois ou un an selon leur type. Cela est parfait si vous souhaitez pouvoir les renouveler régulièrement ou si vous avez la fâcheuse tendance de perdre vos lentilles.

Ces dernières contiennent beaucoup plus d’eau que les lentilles rigides (25 à 75 %). Le temps d’adaptation est alors généralement plus bas, mais leur composition empêche les gaz de passer. Résultat : l’œil est mal oxygéné et cela peut engendrer une sécheresse de celui-ci.

Les lentilles de contact rigides

Les lentilles de contact rigides sont renouvelables tous les ans, voire tous les deux ans. Leur entretien est facile et l’œil ne s’assèche pas avec ces dernières, car la lentille rigide est perméable au gaz, ce qui permet une bonne oxygénation de l’œil. Enfin, en contrepartie, le temps d’adaptation de ces lentilles est généralement plus long, ce qui peut freiner certaines personnes.

Comment mettre et enlever des lentilles de contact ?

Tout d’abord, avant de mettre ou d’enlever une lentille de contact, il faut que vos mains soient parfaitement propres. Ensuite, il faut alors tenir la lentille sur votre index, puis avec votre autre main, vous devez maintenir votre paupière bien ouverte. Regardez alors en haut et placez votre lentille sur votre œil. Clignez des yeux, elle devrait être en place.

Pour enlever une lentille de contact, tirez votre paupière inférieure avec le majeur de votre main dominante et la paupière supérieure avec l’index de l’autre main.

Faites alors une pince avec votre pouce et l’index de votre main dominante pour extraire la lentille de contact. Ne la pliez pas, mais courbez-la simplement pour la retirer. Vous pouvez alors la placer dans son boitier avec le produit d’entretien ou la jeter s’il s’agit d’une lentille quotidienne.

Les lentilles de contact : pour qui ?

Les lentilles de contact peuvent-elles s’adapter à mon trouble de la vision ?
Les lentilles de contact peuvent s’adapter à la myopie, l’hypermétropie, la presbytie et l’astigmatisme.

Elles peuvent aussi corriger plusieurs troubles à la fois si vous êtes concernés par cela. Pour ce qui est du degré de correction, il s’adaptera lui aussi, que votre trouble de la vision soit léger ou sévère.

En revanche, si vous avez une autre pathologie oculaire que votre trouble de la vision, il se peut que les lentilles de contact ne soient pas faites pour vous. Par exemple, si vous souffrez d’un syndrome de l’œil sec, d’une kératite ou encore d’une conjonctivite, évitez les lentilles.

Enfin, le seul moyen de savoir si le port de lentilles de contact peut se faire pour vous, c’est alors de consulter un ophtalmologue qui est le seul habilité à répondre à cette question.

Les lentilles de contact : à quel âge ?

Les lentilles de contact peuvent aujourd’hui se porter quel que soit votre âge, ou presque. En effet, même un adolescent peut aujourd’hui opter pour des lentilles de contact. Cependant, ce dernier doit alors pouvoir les mettre correctement et en prendre soin, surtout au vu de leur prix.

Combien coutent les lentilles de contact ?

Ce qui peut freiner l’achat de lentilles de contact, c’est parfois leur prix. Voici donc une moyenne des prix, selon le type de lentilles :

Pour des lentilles de contact rigides : on comptera entre 250 et 400 euros par an pour des unifocales et entre 350 et 500 euros par an pour des progressives.

Pour des lentilles de contact souples : on comptera entre 200 et 250 euros par an pour des unifocales et entre 340 et 450 euros par an pour des progressives.

À tout cela, il faudra ajouter le prix des produits d’entretien compris entre 50 et 100 euros par an. Enfin, il faut savoir que le prix peut énormément varier en fonction de l’opticien chez lequel vous effectuez votre achat. Ici, il vaut mieux donc comparer les prix et voir quelle option est la plus avantageuse pour vous.

Quel remboursement pour des lentilles de contact ?

Le premier rendez-vous chez l’ophtalmologue pour des lentilles de contact est remboursé par l’assurance maladie. En revanche, les étapes d’adaptation et les produits nécessaires à l’entretien des lentilles ne le sont pas.

Pour ce qui est des lentilles elles-mêmes, le remboursement sera de 60 % sur la base d’un forfait annuel de 39,48 euros, et ce, quel que soit le type de lentille utilisé. Enfin, ce remboursement ne pourra avoir lieu que sous réserve de la présentation d’une prescription médicale par votre ophtalmologue.